Ma pâte à tartiner maison et locale

Par défaut

Pêcher mignons des pêchers mignon, voici une recette maison de pâte à tartiner dont une version qui peut être quasi 100% locale !

Qui n’est pas fan de la fameuse pâte à tartiner N*****A ? Perso, j’ai du mal à résister. C’est d’ailleurs pour ça que je n’en ai jamais achetée, bien consciente que le pot ne durerait pas plus de quelques heures, sans parler de cette saloperie d’huile de palme…

Ma vie a radicalement changé le jour où j’ai découvert la purée de noisettes d’un certain Jean Hervé, spécialisé notamment dans les purées bio d’oléagineux. Un produit délicieux et bien plus santé, tant pour ma ligne que pour ma planète, cette pâte à tartiner 100% nature et responsable avait cependant l’inconvénient d’un prix élevé : à 17€ le kg, j’ai préféré ne pas tomber dans une nouvelle dépendance alimentaire coûteuse.

C’est donc avec joie que j’ai découvert les nombreux noisetiers qui bordent notre terrain !!!

Recette de purée de noisette

  • 150 g. de noisettes entières sans la coquille (on peut aussi utiliser d’autres oléagineux comme des amandes ou des noix)
  • 2 cuillères à soupe d’huile neutre (type huile de colza) ou d’huile coordonnée (par exemple de l’huile de noisettes si on utilise des noisettes)
  • 3 c. à s. de miel liquide (on peut aussi utiliser du sucre ou du sirop d’érable mais c’est tout de suite moins local…)

Faire griller les noisettes dans une poêle sans matière grasse pendant environ 1 minute.

Les verser dans le bol d’un mixeur ou les broyer dans un mortier à l’aide d’un pilon.

Si on utilise un mixeur, il est conseillé de ne pas élever la température du produit pendant le broyage pour préserver leurs richesses en éléments nutritifs. On préfèrera donc réduire en purée en plusieurs fois, quelques minutes à la fois en laissant la préparation reposer entre deux broyages pour ne pas échauffer le produit.

Si la pâte est trop compacte, ajoutez un peu d’huile

Pour une pâte plus onctueuse, on peut au préalable faire tremper les noisettes une nuit, ce qui présenterait également l’avantage de les rendre plus digestes en « réveillant » l’activité enzymatique des graines. On prendra ensuite soin de les rincer puis des les laisser sécher.

Dans ce cas, il est souvent inutile d’ajouter de l’huile. En revanche, cette préparation ne pourra pas être conservée.

Si on aime les textures « croustillantes », on peut ajouter quelques brisures d’oléagineux à la pâte en fin de préparation.

DSC08040   DSC08042

Version gourmande :

  • 150 g. de noisettes
  • 2 cuillères à soupe d’huile
  • 3 c. à s. de miel liquide
  • 2 c. à s. de cacao pur ou de la poudre de caroube

DSC08043

Publicités

Une réponse "

  1. délicieux. A refaire mais en douce pour que personne ne vienne mettre les doigts dans le pot et voir mon travail disparaître en 2mn. merci pour la recette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s