Soupe d’orties

Par défaut

Continuons notre voyage dans le monde magique de l’alimentation autonome avec cette fois-ci la fameuse, la célébrissime soupe d’orties.

Pour ce faire, remplir un saladier de jeunes feuilles d’orties (ne prendre que les 4-5 feuilles en haut de la tige. Les orties peuvent se cueillir de mars à décembre. Ne pas utiliser les orties montées en graines, ni celles bordant les routes ou les champs traités avec des produits chimiques). Pour cette opération délicate, veiller à mettre des gants.

DSC07715   DSC07714

Pour les laver : verser le tout dans une bassine, remplir d’eau, s’armer d’une pince à cornichon pour saisir les feuilles et les agiter vigoureusement dans l’eau.

DSC07718

Couper quelques pommes de terre et oignons que l’on met à dorer dans du beurre. Au bout de 5 minutes, rajouter les orties. Laisser dorer encore 5 minutes puis couvrir d’eau et ajouter un bouillon de poule ou de légumes. Laisser cuire 20 minutes avant de passer au moulin à légumes.

DSC07719   DSC07720   DSC07722

Ajouter de la crème fraîche et déguster.

DSC07725

Une nouvelle fois un plat bon pour les papilles autant que pour la santé : naturellement riche en vitamines A, B et C, l’ortie est également fortement minéralisée en fer, calcium, magnésium, potassium et phosphore. L’ortie est donc un excellent complément alimentaire en cas de « baisse de régime ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s